Revu’Actu #5 – Juin 2017

logo

Incidents majeurs, dossier scientifique, débats de société, polémiques, …voici Revu’Actu pour voir et revoir l’actualité du mois sur le blog de la Section !

Glissement de terrain au Sichuan

Le site du glissement de terrain à MaoxianSamedi, la Chine a relevé au second niveau, soit le plus élevé, l’alerte aux catastrophes géologiques à la suite d’un glissement de terrain survenu dans la province chinoise du Sichuan (sud-ouest), faisant plus de 100 disparus.


Etudes sismologiques des volcans géants du Kamchatka (Russie)

cnrsDans la péninsule du Kamchatka, à l’extrême est de la Russie, le groupe de volcan Kluchevskoy fait partie de la chaine volcanique de Kuril-Kamchatka. Cette formation volcanique est le résultat de la subduction de la plaque Pacifique plongeant sous la péninsule du Kamchatka. Le volcanisme très vigoureux et varié des volcans de ce groupe (le Kluchevskoy volcanic group (KVG)), situés sous un couloir aérien de vols internationaux entre l’Amérique de Nord et l’Asie, en fait un laboratoire naturel pour étudier les grands systèmes volcano-magmatiques. Plusieurs études y ont été menées, afin d’en savoir plus sur les séismes « longue période » et l’activité sismique de la zone.


Les laves de la naissance de la Terre pourraient encore couler !

Tout comme les continents, les océans et son atmosphère, l’intérieur de la Terre évolue. Pour cette raison, les géologues pensaient que depuis environ 2,5 milliards d’années, certaines laves appelées komatiites n’étaient plus crachées par des volcans. Une équipe vient pourtant d’en trouver, âgées d’environ 90 millions d’années seulement. Une découverte qui suggère qu’elles pourraient encore couler aujourd’hui…


Des tremblements de terre déclenchés par la déshydratation du manteau lithosphérique

cnrsLes séismes intermédiaires, qui ont lieu entre 30 et 300 km de profondeur, ont été largement documentés dans les plaques océaniques en subduction. Mis en évidence il y a près de 100 ans par Kiyoo Wadati, poète, météorologue et géologue japonais, leur mécanisme reste pourtant énigmatique. Une équipe de scientifiques du Laboratoire de Géologie de l’Ecole Normale Supérieure (ENS Paris/CNRS), de l’Unité des Matériaux et Transformations, UMET (Université de Lille – Sciences et Technologies/ENSC Lille/CNRS/INRA), de l’Institut des Sciences de la Terre de Paris, ISTEP (CNRS/Université Pierre et Marie Curie) et de diverses institutions internationales s’est penchée sur le sujet. Le résultat de ces recherches, publiées dans Nature Communications en Mai 2017, démontre que la déshydratation du manteau lithosphérique peut provoquer des tremblements de terre.


De la culture et de l’aventure au congrès de spéléologie

ffs

Le congrès national de spéléologie [s’est tenu] à Nantua ce week-end. La Fédération de spéléologie cherche à rendre plus accessible sa discipline et [a ouvert] ce rendez-vous au grand public.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :