Mémoire NS 2017 : Paléontologie des vertébrés du Maroc, état des connaissances

 SGF_logoLe présent ouvrage est le premier livre de son genre dans le domaine de la paléontologie marocaine. Il ouvre grand les principales fenêtres de la paléontologie des vertébrés au Maroc. Ce livre rassemble une douzaine de chapitres qui sont les contributions de nombreuses équipes de paléontologues chacune dans son champ de spécialisation. Le lecteur est introduit, dans un ordre chronologique, aux principales thématiques de la paléontologie des vertébrés développées au Maroc depuis environ un siècle de recherche scientifique dans ce domaine.

Les différents chapitre procurent un aperçu historique et les développements récents concernant les thématiques abordées. Les textes sont amplement illustrés et accompagnés d’une bibliographie exhaustive. En tant que tel, le livre ne vise pas seulement à donner un aperçu sur les principales thématiques de la paléontologie des vertébrés marocaine aux spécialistes, mais il peut aussi constituer un ouvrage de référence aux étudiants et aux jeunes chercheurs et les aider à mieux appréhender les différents domaines de recherche en paléontologue des vertébrés marocains.

couv_mnssgf180bd

Coordinateur de l’ouvrage : Samir Zouhri est Professeur de paléontologie à la Faculté des Sciences Aïn Chock, Université Hassan II de Casablanca, Maroc. Titulaire d’un doctorat de l’Université de Paris VII, soutenu en 1992 au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, il a intégré le Département de Géologie de la Faculté des Sciences à Casablanca où il a soutenu son «Doctorat d’Etat” en 2002. Parallèlement à ses activités d’enseignement et de recherche, Samir Zouhri a assuré dans sa Faculté la fonction de Directeur du Laboratoire de Géosciences (2005-2010) et celle de Chef du Département de Géologie (2004-2010).

Préface

Président de l’Académie des Sciences, Membre Associé Etranger de l’Académie Royale Hassan II des Sciences et des Techniques

Il a été écrit avec juste raison que le Maroc était la mémoire de la Terre. En effet, dans ce magnifique pays dont les provinces, l’histoire, la culture et les habitants à l’hospitalité proverbiale séduisent tous les visiteurs, notre planète a semblé se plaire à déposer depuis les temps géologiques les plus anciens des sédiments en grand nombre. Ces sédiments ont enregistré toutes les étapes de l’histoire de la terre, toutes les époques de la Nature, pour reprendre l’expression du naturaliste Georges-Louis Leclerc de Buffon.

C’est au Maroc que se trouve l’une des successions les plus complètes des pages du grand livre de la nature. Depuis les temps anciens du Précambrien, il y a plus d’un milliard d’années jusqu’aux formations dunaires récentes des côtes atlantiques, toutes les périodes géologiques ont laissé des traces remarquables de leur existence. On trouve dans les sédiments de l’Anti- Atlas, des stromatolithes, formations algaires très anciennes ; dans les couches du Dévonien d’Erfoud les plus anciens troncs d’arbre connus. Le Maroc a livré des faunes extrêmement variées et spectaculaires d’orthocères ou de trilobites, d’ammonites ou d’oursins, mais ce qui a assuré la notoriété paléontologique de ce pays, ce sont les extraordinaires faunes de vertébrés qui ont été découvertes, récoltées et étudiées depuis quelques décennies.

Une liste non exhaustive en témoigne : placodermes, poissons cuirassés et les gnathostomes du Dévonien du Tafilalt, amphibiens stégocéphales ou reptiles phytosaures du Permo-Trias du couloir d’Argana, sauropodes primitifs du Lias de Tazouda, dinosaures Brachiosauridés du Moyen-Atlas, petits mammifères du Crétacé inférieur d’Anoual, poissons et reptiles avec de grands théropodes du Crétacé supérieur basal des Kem Kem, poissons du Crétacé marin de Goulmima, les reptiles marins ou volants du Crétacé supérieur des phosphates de Khouribga et les plus anciens représentants de la lignée des éléphants dans les couches phosphatées du Paléocène-Eocène, amphibiens, lépidosauriens et mammifères du Cénozoïque : autant de découvertes dans des sites paléontologiques marocains connus aujourd’hui dans le monde entier, non seulement pour la qualité de la conservation de leurs spécimens fossiles, mais aussi pour l’importance des informations qu’elles nous apportent.

Il était donc particulièrement utile et judicieux de pouvoir présenter un panorama des plus belles découvertes marocaines dans le domaine de la paléontologie des vertébrés et de faire connaître leur intérêt et leur importance auprès d’un large public.

En assurant la coordination et le suivi de toutes les présentations de ce volume, Samir Zouhri a accompli avec succès une mission particulièrement utile, celle d’offrir au lecteur un panorama aussi passionnant que spectaculaire de la richesse du sous-sol marocain pour la connaissance de l’histoire de la vie sur notre planète.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s