[Stage] Le Dévonien de Pays Basques – GET

get toulouse

Le Dévonien de Pays Basques : Caractérisation paléoenvironnementale d’un système mixte (rampe ?) et ses variations spatio-temporelles (faciès, milieux des dépôts, et provenance des sédiments détritiques)

Thématique de rattachement : Pyrénées hercynienne

Encadrants : Markus Aretz (MCF, GET) & Elise Nardin (CR CNRS, GET)

Contact :  markus.aretz@get.omp.eu

Problématique scientifique et objectifs :

Les strates dévoniennes affleurent dans plusieurs unités tectoniques pyrénéennes avec d’importantes variations de faciès, d’épaisseurs et d’âge. Les faibles contraintes de leurs relations temporelles et spatiales ont induit de nombreuses incertitudes portant sur la paléogéographie tant pyrénéenne régionale que paléotéthysienne plus globale. Le Pays Basque est considéré comme représentant la partie la moins profonde du bassin dévonien des Pyrénées du fait des puissants dépôts des roches détritiques tout au long du Dévonien. Une synthèse complète de la spatialisation des différentes unités lithologiques et stratigraphiques du Dévonien du Pays Basque existe depuis les années 1980, mais l’analyse environnementale reste plutôt superficielle.

 

Le stage proposé est focalisé sur la caractérisation environnementale du Dévonien du Pays Basque et la compréhension des variations spatiales. Quelles variations sont liées à la dynamique sédimentaire, à la paléotopographie et aux variations eustatiques ? Ce système dit détritique contient de nombreux intervalles carbonatés assez importants, suggérant plutôt un contexte de rampe mixte.

Les objectifs principaux sont :

  • L’intégration des calcaires à polypiers dans la succession. Interprétations en tant que milieux récifaux sur les hauts-fonds topographiques, qu’expression des intervalles transgressifs, ou d’une autre dynamique ?
  • Les ooïdes ferrugineux comme marqueurs régionaux de la limite l’Emsien terminal-base de l’Eifelien. Comment, quand et où est-ce qu’ils se forment ? Est-ce que les différences entre les coupes sont compatibles avec un profil de rampe ?
  • Caractérisation des roches détritiques en se basant sur des analyses sédimentologiques (figures sédimentaires comme indices des paléocourants), microscopiques (analyses des grains et leurs proportions) et des analyses géochimiques (éléments majeurs et traces) pour contribuer à la détermination de la provenance et donc de l’hinterland érodé.

Les résultats attendus vont impacter la cartographie géologique via une meilleure compréhension des variations faciologiques pour la définition des unités stratigraphiques à différente échelle.

Le financement de ce stage est assuré par le BRGM dans le cadre du projet RGF.

Informations supplémentaires :

  • Une mission de terrain pour échantillonnage dans la région de Saint-Jean-Pied-de-Port
  • Analyse des faciès et paléoenvironnemental via une approche multidisciplinaire : terrain, sédimentologie des roches détritiques et carbonatés, géochimie
  • Travail en partie en collaboration avec une thésarde
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s