Soutenance de thèse de Marlène Lavrieux (08/12/2011)

Sur les « Biomarqueurs moléculaires d’occupation des sols, du sol au sédiment : exemple du bassin-versant et du lac d’Aydat (Puy-de-Dôme) »

Résumé : Cette étude propose une analyse intégrée de biomarqueurs moléculaires de sols, depuis leur site de production jusqu’à leur archivage sédimentaire lacustre. Un inventaire des lipides neutres est d’abord réalisé sur des sols d’usages contrastés : prairies/pâtures et forêts. Globalement, cette approche permet de distinguer (1) des composés linéaires ubiquistes, et (2) des composés (poly-)cycliques, généralement spéciques. Parmi ces derniers gurent les acétates de triterpényle et les méthoxyserratènes, respectivement biomarqueurs d’Astéracées et de Pinacées. La persistance de l’empreinte moléculaire d’un ancien usage des sols est aussi démontrée. Ensuite, l’analyse multi-proxy d’une carotte sédimentaire couvrant les 6700 dernières années révèle l’impact prépondérant des activités humaines sur le fonctionnement hydrologique du lac, depuis l’époque gallo-romaine. Les assemblages moléculaires précédemment dénis dans les sols sont globalement retrouvés, associés à un nouveau biomarqueur spécique du chanvre, d’intérêt paléoenvironnemental. Une tentative de reconstitution des anciennes occupations des sols apparaît conforme aux données historiques et paléoenvironnementales antérieures.

Mots clés : sol, sédiment lacustre, biomarqueurs moléculaires, occupation des sols, anthropisation, Massif Central, prairies/pâtures, forêts de conifères

Plus d’informations ici

Publicités